Famonty, du nouveau dans la musique contemporaine

Famonty alias Gilian Lun est un auteur, compositeur, interprète français; Ses influences vont du Gospel, qu’il a pratiqué des années, à la musique afro-américaine. Il partage ses questions existentielles quotidiennes dans un contexte urbain underground. Dessinant ses influences entre Frank Ocean et James Blake, Famonty mélange RnB, soul et hip hop avec la volonté de toujours rester concentré sur la dimension très contemporaine et actuelle de sa musique. Quoi de mieux qu’un portrait chinois pour faire la découverte d’un artiste et mieux le comprendre?

Que diriez-vous pour vous présenter à ceux qui ne vous connaissent pas encore ?

Moi c’est Gilian et je suis avec mon frère, David qui m’accompagne sur scène. Le projet Famonty, c’est le premier projet solo que je monte. J’ai toujours joué dans des groupes à gauche à droite et là. C’est un peu une sorte d’égotrip, je ne me suis pas mis de restrictions, je me suis simplement dit « je fais tout ce que j’aime ». Mon frère est là, parce qu’on a toujours fait de la musique ensemble, il fallait porter ce projet vers du live et pour moi c’était évident de jouer avec mon frère.

Comment qualifieriez vous votre style ?

Avec des influences très marquées comme la néo soul, le R&B, hip hop, house, techno… Mais c’est pas mal hybride parce qu’on a aussi des inspirations qui viennent d’ailleurs avec le jazz, le gospel. Je me suis essayé au rock, la folk, des choses qui n’ont rien à voir, alors je pense que tout cela est resté. C’est assez difficile à dire.

Et toi David, que dirais-tu pour qualifier
son projet ?

David: C’est très original mais je le voyais plus comme « qu’est-ce que j’aurais pu apporter à ce projet ? » parce que son projet était déjà tout fait. Il m’a appelé, il m’a fait écouter et je me suis surtout dit « mais qu’est-ce que je vais faire ? ». Mon rôle, je pense, est de donner accès à sa musique. Gilian est un personnage assez atypique alors pour le comprendre c’est un peu compliqué. On a envie d’être très qualitatif dans ce qu’on fait. L’éducation et le fait que ce soit ludique aussi, c’est quelque chose d’important en tant qu’artiste, on « éduque » les gens. Notre époque c’était Stevie Wonder, Ray Charles, Otis Redding, plein d’artistes qui ont vraiment travaillé la musique, on a envie de faire partie de ce processus pour les nouvelles générations.

Pourquoi FAMONTY ?

C’est marrant parce que je l’ai un peu choisi par hasard parce que je trouvais la sonorité cool. J’ai regardé un peu pour voir si ça voulait dire quelque chose et en fait c’est un arbuste de Madagascar. C’était drôle parce nous on est sino-malgaches en fait. Il a des vertues qui favorisent la lucidité (c’est ce qu’ils disent, je n’ai jamais essayé hein), et qui t’aiderait à trouver des solutions aux problèmes du quotidien.

famonty - artwork video.jpg

On va passer à un portrait chinois!

Gilian : C’est un peu raciste……(rires)

Si tu étais une chanson tu serais quoi ?

Gilian : I thought it was you de Herbie Hancock David : Hey jude des Beatles

Si tu étais une musique de film ?

Gilian : Il y en a plein ! Mais la BO de Stranger Things.
David : Retour vers le futur.

Si tu étais un type de musique ?

Gilian : Du punk, grave ! Un truc « crad » dans le sens ou c’est pas organisé, je suis un peu comme ça alors ça me va bien.

David : Country, folk.

Si vous étiez un type de danse ?

Gilian : J’aurais bien dis du hip hop parce que j’en ai fait mais je ne crois pas que ce soit le style qui me corresponde le plus. Je dirais le smurf, à l’ancienne dans les années 80 !
David : Si je savais danser j’aurais adoré être le
rock’n’roll, le rockabilly !

Si tu étais un chanteur ou une chanteuse français/e ?

Gilian : Un chanteur ce serait plus probable déjà (rires). Camille déchire en chanteuse française. Sinon un artiste masculin… JUL ? Rires Non non non je plaisante, je serais Alain Bashung sans hésitation !
David : Ottis Redding. Ou sinon Balavoine, c’est un kiff.

Si tu étais un compositeur de musique classique ?

Gilian : Hans Zimmer !
Un rappeur ?
Gilian : Vince Staples !
David : J’ai vraiment du mal avec les rappeurs. J’aurais dit Pharrell Williams.

Un DJ ?

Gilian : Kaytranada mais c’est un beatmaker plutôt Ou Flying Lotus.
David : David Guetta (rires)

Un instrument de musique ?

Gilian : Un Rhodes de 73.
David : Une lyre ou une harpe.

Est-ce que vous vous souvenez du premier morceau que vous avez acheté ?

David : Ouais moi je m’en souviens ahaha. Linkin Park.
Gilian : C’était In Rainbows de Radiohead.

Le morceau que tu veux qu’on passe à ton enterrement ?

Gilian : Un truc fun et joyeux ! Genre Curtis Mayfield,
SuperFly.

Le morceau qui, selon toi, viderait n’importe quel dancefloor ?

Gilian : Je crois que je connais des gens qui peuvent s’ambiancer sur tout et n’importe quoi alors c’est chaud (rires). Un truc badant genre Lana Del Rey. Je ne dis pas que c’est mauvais mais Lana tu kiffes quand t’es tout seul dans ta couette le soir.

Qu’emporterais-tu avec toi sur une île déserte ?

Gilian : A manger! (rires) N’importe quoi qui fonctionne sans être branché pour faire de la musique.

Le meilleur moment de ta journée ?

Gilian : Quand je me lève.
David : Quand je vais dormir. (Rires)

_EJB5885.jpg

Soirée en tête à tête avec Kim Jong Un et Donald Trump. Vous faites quoi ?

Gilian : Je leur demande « pourquoi ? ». C’est la seule question que je leur pose.
David : Moi je fais « Ah. Santé ! »

Quelle chanson te rend heureux à coup sûr ?

Gilian : I thought it was you de Herbie Hancock
David : Hey Jude des Beatles

Quelle est ta chanson honteuse ?

David : Coeur de rocker de Julien Clerc parce que ce jour là, j’ai eu mon permis alors je l’écoutais dans la voiture.

Est-ce que vous avez une devise ?

Gilian et David: Fonce, on a pas le temps.

Un seul péché capital ?

Gilian : La luxure.
David : La gourmandise.

Star Wars ou le seigneur des anneaux ?
David et Gilian : Star Wars direct.

Drake ou Kanye West ?

David et Gilian : Drake !

Worst Thing ou Nostalgia ?

Gilian : Worst Things.

Kebab ou Macdo ?

Gilian et David : Kebab!

Boire ou conduire ?

Gilian et David : ……. BOIRE ahaha, synchronisés!

PNL ou JUL ?

Gilian et David : PNL, il y a un peu plus de phrases mieux construites que chez JUL. (riires)

Thé ou café ?

Gilian : Café.
David : Thé.

Fiction ou réalité ?

Gilian et David : Fiction !

Quelles sont vos sources d’inspirations pour
écrire ?

En terme de compositions pures et dures, mes influences vont de James Blake à Frank Ocean en passant par Thom Yorke. Après on a pas mal d’influences en commun avec mon frère, toute la scène gospel qu’on a écouté quand on était ados, la new soul des années 90 avec Erykah Badu, D’Angelo, tous ces artistes qui m’ont donné la direction de la pop music que je voulais faire un jour. Ou des choses simples comme des oldies des années 60 avec des mecs qui sont revenus à l’essentiel une fois qu’ils ont acquit toute la technique pour parler à un maximum de gens. J’imagine que la musique n’a pas d’intérêt si ce n’est pas pour la partager.

Qu’est-ce qui est le plus gratifiant dans votre pratique de la musique?

David : De voir les gens danser!

Des projets pour le futur?

Gilian : Sortir un EP ! On a encore quelques dates d’ici la fin de l’année assez cool. Le 16 novembre on sera au trianon en première partie de Kid Francescoli ! On a commencé à bosser avec un tourneur mais le vrai gros projet c’est de sortir un EP au début de l’année prochaine.

Images : Famonty DR

Par Garance Geyres et Marie Makhlouf.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :