Barcella et « Tournepouce », ou l’occasion de partager son amour des mots avec les plus jeunes

C’est une belle histoire de fidélité qu’entretiennent le chanteur rémois Barcella et le festival des Nuits de champagne, en effet, c’est la 5ème fois que l’artiste s’y produit. Mais cette fois-ci il revient avec « Tournepouce », un spectacle dédié aux plus jeunes.

Un nouvel exercice

Dans ce conte musical, Barcella nous emmène à la rencontre de Tournepouce, un jeune orphelin habitant en haut d’une montagne et fabriquant des chapeaux pour protéger ses rêves. Mais un jour, sur les conseils du vent, il va quitter les sommets de sa montagne et ses amis imaginaires pour redescendre vivre dans la vallée avec les enfants réels de son âge. C’est à travers cet exercice nouveau pour lui que Barcella veut partager avant tout son amour des mots et de la langue française. C’est donc un spectacle conté et interactif qui est entrecoupé de phases musicales où les enfants peuvent chanter, taper dans leurs mains et ainsi aider Tournepouce à traverser un certain nombre d’épreuves. Mais quand on lui demande s’il faut jouer différemment lorsque l’on s’adresse à un public plus jeune, il nous répond « surtout pas » ! Selon lui, il faut rester exigeant, la seule différence avec un spectacle pour les adultes, c’est que « les enfants ne pardonnent rien, s’il y a un moment où ils s’ennuient on va tout de suite les entendre, là où les adultes auraient la politesse d’attendre la fin du spectacle ».

 « Travailler avec des enfants nourrit mon imagination»

Ce spectacle est aussi l’occasion de permettre à une dizaine d’enfants de chanter avec lui deux chansons extraites de ses précédents albums, « C’est chouette de voir l’enfance actuelle se réapproprier mon répertoire et de voir mes chansons voyager dans les yeux et les cœurs de ces enfants. ». Cela dit, ce n’est pas la première fois que Barcella invite des jeunes à participer à un de ses concerts. En effet, il a déjà fait tout un projet socioculturel avec des enfants à Montbéliard où il a pu avec 1200 choristes chanter au profit des restos du cœur. Il a également permis à des élèves de l’option musique de notre lycée Marie de Champagne de composer des chansons et de monter en sa compagnie sur les scènes du théâtre de Champagne et de la Cartonnerie de Reims. D’ailleurs, il nous a confié vouloir nous réinviter avec plaisir sur une prochaine date, ce que l’on s’est empressé d’accepter !

Se retrouver avec des adolescents mais aussi des enfants lui tient donc particulièrement à cœur. « L’enfance est une période de la vie où l’inspiration est naturelle, le travail d’un artiste tout au long de sa vie c’est d’accepter de grandir sans perdre cette âme d’enfant. Il faut garder cette capacité à rester curieux et à s’émerveiller des choses dans un monde de plus en plus cruel. Un enfant verra toujours une fabrique à nuages à la place d’une centrale nucléaire et le fait de travailler avec les ados, les enfants nourrit cette imagination parce que tu restes en contact avec cette effervescence créatrice. Ce sont des expériences humaines très intéressantes. », explique-t-il. Enfin « Tournepouce » permet de voir se côtoyer 3 générations ce qui le touche beaucoup : « Ma plus grande fierté est de pouvoir réunir autour de la langue française tous ces gens qui en général ne sont pas tout à fait d’accord. On sait que la cohabitation avec les jeunes ados n’est pas toujours évidente ! »

«Autour de belles chansons on peut guérir bien des maux. »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :