Comment réaliser son premier court métrage?

Tu veux te lancer dans un court-métrage seul ou avec tes amis, mais tu ne sais pas comment t’y prendre car tu n’as aucune base dans le cinéma ? Alors cet article est fait pour toi et va te permettre de te lancer dans une aventure palpitante !

Tout d’abord, la clef d’un court-métrage réussi est l’information : il faut savoir où te documenter pour réaliser ton premier film. Il y a alors un maximum de possibilités qui s’ouvre à toi. Pour ceux qui aiment la lecture, rendez-vous à la médiathèque ou un nombre incalculable de livres vous attend à propos de la technique, de la réalisation, des biographies d’acteurs ou réalisateurs ou encore sur l’histoire du cinéma selon les époques et les pays. Quelques livres vraiment complets vous aideront surement : A la manière des grand réalisateurs de Jérôme Genevray qui nous explique comment les réalisateurs arrivent à nous faire pleurer, rire et angoisser. Il y a également Réaliser un premier court métrage de Claude Duty, un guide qui présente toutes les étapes de l’écriture de scénario aux premières projections publiques qui vous aide à obtenir les clefs d’un film réussi. Et enfin La création des personnages d’Antoine Cucca qui nous explique comment est construit un personnage à la télévision ou au cinéma, ainsi pour un côté plus technique, réaliser ses films plan par plan de Steven D.Katz. Pour ceux n’ayant pas le temps il y a YouTube, vous y trouverez de tout, mais aussi les expériences de ceux qui ont débuté. Et si malgré tout ça vous êtes toujours en manque d’inspiration, vous pouvez aller voir les court-métrages du Nikon festival qui vous aideront vraiment ! Que ce soit dans l’écriture, les prises de vue ou encore le thème. Cependant dans cet article nous allons tout de même vous aidez à réaliser un court-métrage digne de ce nom. Et si jamais le premier que vous réalisez n’est pas à la hauteur de vos attentes pas de panique surtout ; le métier viendra! Partez du principe que vous le faites pour vous amuser et que ce n’est pas une contrainte ou un stress sinon vous n’arriverez jamais à réaliser le court-métrage parfait. C’est vos erreurs
qui vous aideront à progresser. Enfin, entourez-vous d’une équipe solide, motivée et de confiance pour vous lancer dans l’aventure !

sans-titre-31.png

Les étapes à suivre:

1) Il ne vous faudra pas une équipe de tournage complète comme un vrai film. C’est votre premier court-métrage alors prenez le minimum de personnes pour réussir à vous organiser et à vous entendre car une querelle arrive vite. Cherchez alors un réalisateur qui va concevoir le film, qui va choisir les prises et les angles de vue et un scénariste qui va concevoir l’histoire, le scénario. Le metteur en scène réalise comme son nom l’indique la mise en scène : comment les personnages doivent jouer, où se déroule la scène. Vous pouvez éventuellement, si vous avez le matériel, avoir un régisseur qui s’occupera alors de la prise du son. Un photographe et un assistant qui pourra vous aider sur n’importe quel poste. Des comédiens bien sûr et enfin il faut trouver quelqu’un qui s’occupera de la post-production qui sera en charge du montage et de l’étalonnage (retouche des couleurs de l’image afin de donner une ambiance particulière au film).

2) Une fois que vous avez constitué votre petite équipe vous devez savoir sur quoi votre film va porter. Quel impact vous voulez renvoyer aux spectateurs ? Quelles émotions transmettre ? Vous devrez alors choisir le type de film que vous voulez réaliser. S’il a plutôt une portée comique, romantique, dramatique, policière, d’épouvante, fantastique. Une fois le genre du film choisi vous pouvez vous lancer dans l’écriture.

3) Partez dans quelque chose de simple à écrire, à réaliser, à jouer et à comprendre. Pour un premier court-métrage il ne faut pas commencer par le compliqué car vous allez vous rendre très vite compte qu’il est dur de tourner un court-métrage avec tout une équipe. Pour une meilleure vision de votre scénario qui est terminé, réalisez une storyboard c’est un document sur papier utilisé au cinéma et en téléfilm, lors de la pré-production afin de planifier les besoins de l’ensemble des plans qui constitueront le film, aussi bien au niveau technique (cadrages, mouvements de caméra, effets spéciaux) qu’au niveau artistique (décors construits, décors virtuels). Sa mise en page ressemble à celle d’une bande dessinée dont chaque vignette représente un plan décrit parfois en plusieurs dessins. L’ordre proposé est celui du montage final.

4) Préparez le tournage, repérez les lieux et les comédiens pour votre film. Prenez donc le temps qu’il faut pour le réaliser : rien ne sert de précipiter les choses ! Vous n’êtes pas obligé d’avoir un matériel de professionnel pour réaliser votre court-métrage. Forcément la qualité image et son ne sera pas digne d’un grand film, mais vous pouvez vous en passer pour vos débuts. Toutefois si vous êtes vraiment motivé et que vous connaissez des gens qui ont le matériel pour, alors allez-y foncez ! Sinon vous pouvez encore louer du matériel mais attention au coût de vos dépenses. En effet pour le tournage, vous aurez besoin d’une caméra, de dispositifs d’éclairage et d’un équipement d’enregistrement audio. Choisissez du matériel qui correspond à votre projet et à votre budget. Si vos moyens financiers sont limités, vous pourrez trouver une caméra numérique pour environ une centaine d’euros. Vous avez même la possibilité d’employer la caméra de votre smartphone. Si votre budget est important, vous pouvez choisir une caméra reflex numérique (DSLR), qui peut coûter des milliers d’euros. Pour stabiliser les prises de vue, vous devrez aussi avoir un trépied. Si le tournage se déroule pendant la journée, vous pourrez vous contenter de la lumière du soleil. Par contre, si les prises de vue ont lieu à l’intérieur vous aurez besoin de projecteurs et de lampes munies de pinces de fixation. Pour la prise de son, vous pouvez opter pour une perche d’une bonne qualité, donc coûteuse. Vous avez aussi la possibilité d’utiliser un enregistreur audio externe ou un microphone sans fil qui coûtent moins cher. Les microphones des caméras ne sont pas performants pour capter le dia- logue des acteurs. La qualité d’une image et d’un son sont très importants mais le plus important est la compréhension du scénario, du jeu des personnage, du montage ou encore de la réalisation.

5) Ensuite répétez les scènes plusieurs fois afin que la réalisation se fasse plus rapidement et que vous vous imprégnez de votre personnage. Ainsi, lorsque les acteurs arrivent, demandez-leur de lire le scénario avant de commencer à jouer. Pendant l’interprétation, dites-leur ce qu’il faut faire pour bien interagir entre eux et avec le décor. Vous devrez leur indiquer toutes les modifications que vous voulez qu’ils apportent à leur action. Cette étape sert aussi à finaliser les didascalies de la scène.

6) Habillez les acteurs. Avant le tournage, veillez à ce que les acteurs soient prêts, en particulier si le rôle exige un maquillage spécial ou le port d’un habit particulier. Après la répétition, donnez-leur les vêtements ou les costumes qu’ils doivent porter
pour jouer. Filmez les scènes. Le storyboard que vous avez créé précédemment contient une liste de tournage.

7) Vous n’avez pas besoin de filmer les scènes dans l’ordre chronologique, mais plutôt commencez  par les plus faciles. Travaillez en respectant les pro- grammes des acteurs, et profitez des jours pendant lesquels le décor est libre pour le tournage. Dans le
cas où vous avez accès à un site donné, essayez d’y filmer le maximum de scènes pendant que vous y êtes. Ainsi, vous gagnerez du temps et vous évite- rez d’y revenir. Les prises de vues seront mises dans l’ordre pendant le montage du film.

8) Faites attention aux décors. N’oubliez pas qu’il s’agit d’un court-métrage. Souvent, l’intrigue aura moins de poids que les images que vous montrerez au public. Choisissez des endroits impressionnants, et veillez à ce que l’éclairage couvre l’ensemble du site. En outre, vous devrez vérifier que la mise en scène est excellente, et que le tournage ne sera pas gêné par un obstacle quelconque.

9) Enfin procédez au montage ! Ouvrez votre logiciel d’édition vidéo. Ensuite, téléchargez votre film. Vous pouvez employer un logiciel comme Avide, Windows Movie Maker ou Final Cut Pro. Organisez chaque scène en dossier ou en répertoire de façon à accéder aux données rapidement. Cette méthode vous aidera à travailler logiquement. Après le transfert et l’organisation des fichiers, vous pouvez commencer le découpage et le montage. Faites un découpage approximatif. En fait, il s’agit d’organiser le film chronologiquement. Passez en revue les scènes pour vérifier que l’enchaînement, la fluidité et la cohérence de l’ensemble sont acceptables. Ajoutez les pistes audio, ce sont celles des dialogues des acteurs, qui doivent correspondre aux images. Profitez aussi de cette étape pour ajouter toutes les musiques ou les effets sonores que vous avez prévu dans le film. Ainsi essayer de favoriser les personnes qui se lancent en tant que beatmaker afin d’éviter les droits d’auteur. Analysez et finalisez les scènes, après le découpage et le montage du film, passez-le en revue avec le producteur et les autres monteurs. Prenez en compte les commentaires et la critique de vos collaborateurs, puis ré-examinez le film. Pendant cette deuxième mise au point, concentrez-vous sur le rythme et la fluidité. Appliquez les techniques de montage, par exemple le fondu pour les transitions. Si une scène vous semble chancelante ou molle, vous pourrez la reprendre en insérant des coupes entre les dialogues.

10) Critiquez l’œuvre et créez votre mouture définitive, lorsque la mise au point est terminée, regardez le film une dernière fois en compagnie du producteur, des monteurs et des directeurs. Notez tous les détails concernant les ajouts ou les modifications ainsi que les questions qui ont été soulevées pendant le montage. Une fois que toutes les parties concernées sont d’accord, vous pourrez montrer votre court-métrage au public.

Ainsi vous êtes enfin prêt pour réaliser votre premier court métrage ! Et n’oubliez pas que vos courts métrages doivent être simple et court, et que vous n’êtes pas obligé d’avoir un maté- riel de professionnel pour démarrer. De plus les conseils de cet article ne sont pas à prendre au pied de la lettre car chacun a un parcours et une conception de réalisation différente.

Alors lancez-vous dans l’aventure.

Et peut-être deviendrez-vous le Tim Burton ou le Jean Réno de demain.

sans-titre-2.png

Par: Solène Bramme

Dessin de Clarisse Durand 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :