PARANOÏAQUE OU LUCIDE ?

Sorti le 11 juillet dernier, le thriller de Steven Soderbergh intitulé Paranoïa nous plonge dans une atmosphère pesante.

Synopsis : Sawyer est une jeune femme qui décide de déménager pour son travail mais surtout parce qu’elle est convaincue d’être harcelée par un homme prénommé David. Elle devient paranoïaque et est enfermée contre son gré dans une institution psychiatrique. Alors qu’elle tente de faire comprendre autour d’elle qu’elle est en danger, elle se demande tout de même si tout cela n’est pas le fruit de son imagination. Sawyer est-elle réellement malade ou au contraire a t-elle vraiment conscience qu’elle n’est pas en sécurité alors que les autres l’ignorent ?

Capture

Pour être tout à fait honnête avec vous c’est loin d’être le meilleur film d’horreur que vous aurez l’occasion de voir. La bande annonce est intrigante et attirante mais le film est décevant car les scènes les plus palpitantes nous ont déjà été présentés durant cette dernière. L’intrigue met du temps à se mettre en place. Les vingt premières minutes semblent interminables. Une fois que ça démarre (enfin), on se sent mal à l’aise face au côté malsain et dérangeant du film, ce qui à priori pourrait être une bonne chose pour un film d’horreur mais… il y a une scène en particulier qui est vraiment spéciale voire choquante : or la limite d’âge étant fixée à douze ans minimum, on ne s’attend pas à des scènes aussi violentes et sanglantes et comme on détourne plus d’une fois le regard, il n’est peut-être pas adapté aux âmes sensibles.

ParanoïaIllustration2

Le personnage de Violet, joué par Juno Temple, est trop caricaturé. Sa coiffure, son comportement et sa manière de s’exprimer sont « too much ». D’autre part, la manière de filmer est étrange. Le cadrage et les images ne sont pas corrects. C’est seulement en se renseignant sur Internet qu’on comprend que c’était là une volonté du réalisateur : le film a été tourné à l’aide d’un iPhone. Soit. Mais, je ne comprends pas le choix de ce matériel pour réaliser un film. Un choix sûrement pleinement assumé mais qui donne selon moi un côté trop amateur et nous plongent bien trop peu dans le film. On n’a pas l’impression de s’échapper de la réalité en le regardant.

Tout ça pour dire qu’on reste sur notre faim et surtout dans le flou à la fin du film. C’est bien dommage qu’il n’ait pas eu l’effet escompté malgré un très bon jeu d’acteurs il faut le dire ! Claire Foy, qui interprète Sawyer Valentini, a su se mettre dans la peau d’une personne qui semble malade et a bien joué ce rôle.

Le sujet du film est vraiment intéressant cependant il présente de nombreuses faiblesses. Étant donné que certains l’ont adoré, peut-être est-ce à vous maintenant de vous faire votre propre avis ? N’hésitez pas à réagir en commentaires et à nous donner vos avis !

En partenariat avec le cinéma CGR Troyes

Par Mélissandre Pommeret

Illustrations de Paule-Eva Rodriguez

1 Comment

Add Yours

J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :