Mooz x Just Classik Festival: Le festival passionnant et passionné

Processed with VSCO with a7 preset

Le Just Classik Festival a ouvert ses portes pour la première fois dans la ville de Troyes pour quatre jours de partage autour de la musique classique dans la convivialité de soirées aussi qualitatives qu’artistiques.

B8DB6587-21CE-42A3-AABF-7BE3C3F78843-2.jpg Soirée « JUST CLASSIK GENERATION »

De la genèse à l’aventure

Ce projet ambitieux a été mené de front par Camille Vasseur et Manuel Vioque-Judde, ainsi que l’ensemble des partenaires qui les ont soutenus à savoir « le Club des incorrigibles optimistes » aka Just One Life, la Ville de Troyes, Rhodes Hotel… et bien plus encore. Mais pour comprendre un tel projet, d’envergure internationale il faut remonter à sa genèse. En effet cette première édition a vu le jour grâce à une passion commune pour la musique classique entre l’association Envol Musical et Just One Life, partenaire majeur de ce festival.

De l’ambition et de l’envie découle le projet final : le 27 septembre 2018 le Just Classik Festival lançait sa première soirée « JUST CLASSIK GENERATION ». C’est autour d’une bière et dans un cadre idyllique pour tout artiste que je découvris un concept osé, celui de mélanger concert classique et musique électro. Ouverture de la soirée au Centre d’Art Contemporain Passages avec un set de MXM alias Maxime Bouché, puis rapidement une première « capsule » musicale classique proposée par Aurélien Pascal au violoncelle.

Processed with VSCO with a7 preset
MXM alias Maxime Bouché

En parallèle de cette soirée musicalement opposée, nous pouvions errer au sein des résidences et ateliers d’artistes adjacents au Centre d’Art Contemporain, le site Ginkgo. Au détour de notre petite visite des lieux nous avons croisé une performance de Rise Up, un artiste graffeur venu exercer son talent pour l’occasion.                                                         La soirée a suivi son cours entrecoupée de moments classiques proposés par Schuichi Okada et Manuel Vioque-Judde aux violons/alto et des moments électro.

F2853BED-D86E-4071-B643-51930EF0C467.jpg

Manuel Vioque-Judde / Shuichi Okada / Aurélien Pascal

L’expérience du Grand Concert

Curieuse de connaître la suite de ce festival j’ai poursuivi l’aventure avec Just Classik Festival jusqu’au premier Grand Concert « Impressions françaises » qui a eu lieu au Théâtre de la Madeleine le samedi 29. Cette-fois ci ni entracte electro, ni de performance de Rise Up mais la soirée n’en fut pas moins belle. Si la musique classique n’afflue pas dans les playlists de notre nouvelle génération, elle reste pour autant un monument de notre histoire. A travers cette soirée « Impressions françaises », je découvris une partie de l’histoire grâce à des compositions de Claude Debussy, Nadia Boulanger ou encore Ernest Chausson.

thumbnail_IMG_5250
Grand Concert « Impressions françaises »

Au-delà de la découverte musicale, je découvris une réelle passion chez les musiciens présents sur scène. Il existe bel et bien une connivence entre l’artiste et son instrument, à chaque note son expression physique : un geste, un sourire, un froncement de sourcils. Une relation orchestrée par les compositions de génie de la musique.

Just Classik c’est le festival passionnant et passionné de la ville de Troyes. Une pépite, qu’on attend de voir grandir encore plus pour les prochaines éditions.

A l’année prochaine!

Par Ninon Soulié

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :