CLIPS DE LA SEMAINE #7

TU AS ETE OVERBOOKE TOUTE LA SEMAINE ET TU N’AS PAS EU LE TEMPS DE SUIVRE LES SORTIES CLIP DE LA SEMAINE ? PAS DE PANIQUE ! Le Mooz est là pour toi et en a sélectionné quelques-uns… 

 

1.

Bon Entendeur et sa reprise Le Temps est bon de Isabelle Pierre cartonne depuis un an, mais, ce n’est que cette semaine que le trio nous a dévoilé le clip de son remix : un clip vintage au format carré. Il met en scène 3 amants dans un univers où tout parait leur sourire : une saison chaude d’été, des couleurs vives, une maison avec piscine et surtout de nombreux moments de complicité. Or, une vie de luxe qui a un prix lorsque la femme avec qui vous êtes est plus conquérante et plus malhonnête que ce que vous l’imaginez…

Le temps est bon, le ciel est bleu, nous n’avons rien à faire, rien que d’être heureux

 

2.

La rappeuse Little Smiz a elle aussi sorti un clip, pas plus tard qu’hier, pour sa chanson Boss. Une instrumentation rythmée, énergique pour un clip qui lui, est en noir et blanc. Mais bien sûr, il est lui aussi très rythmé grâce aux fondus enchaînés nombreux, rapides mais aussi aux couleurs qui apparaissent à la fin et donnent une autre teinte à l’ensemble du clip. Tout comme sa chanson le dit, Little Smiz se met en scène de manière combattante. Une femme ambitieuse, conquérante qui nous parle du chemin qu’elle a parcouru et qui le met en image.

I’m a BOSS in a fucking dress

 

3.

Ellie Goulding s’est envolée pour Budapest pour Close to me. Un clip raffiné, pour une chanson pronant l’amour, dans lequel l’artiste nous propose de nombreuses tenues d’exception : De la robe blanche en tulle au smoking boyfriend, en passant par une tenue scintillante, Ellie Goulding a vu grand. La danse est aussi au coeur du clip avec un groupe de danseurs, coiffés de chapeaux surmontés par une ampoule. Quant à Diplo, il ne s’est pas déplacé à Budapest pour le clip mais, est bien sûr filmé, dans un environnement en décalage avec celui d’Ellie Goulding.

And I don’t wanna be somebody without your body

 

4.

Mention spéciale pour le clip de Camélia Jordana pour Freddie Gray, entièrement en dessins animés. La jolie Camélia a voulu, dans son clip, nous parler de la malheureuse histoire de Freddie Gray : un afro-américain qui a été victime d’une arrestation violente par la police et qui est décédé de ces blessures une semaine plus tard. L’artiste a voulu montrer dans cette vidéo la routine, le quotidien d’un policier qui, tue sans remord, sans voir la différence entre l’humain et la cible d’entraînement. Une chanson et un clip bouleversants au message fort touchant aussi, à l’image de l’histoire de Freddie Gray, le racisme aux Etats-Unis.

Today my heart is black as my skin, I’ll be proud of it forever

5.

Pastel s’est vu elle aussi offrir un clip par ses interprètes, Odezenne. Un clip d’animation qui nous fait voyager tout autant que la musique du groupe. Ce court dessin animé nous offre l’histoire d’un être totalement difforme, surréaliste. Il s’en suit alors une folle course contre la mort, contre des chiens ou bien des vagues géantes… Si le personnage peut paraître repoussant à première vue, il en devient vite attachant et, son combat peut nous rappeler les vieux démons de l’enfance, ou encore la solitude ou la souffrance. A son habitude, Odezenne, sombre et mélancolique, nous offre un clip plutôt perturbant.

Loin des cris du coeur
Les yeux fermés
Casse tête
Rien à trouver

 

Par Clara Hampe

Couverture : Camélia Jordana

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :