Découvertes du Mois : NOVEMBRE

Rien de tel pour combattre l’arrivée insidieuse de l’hiver que de se plonger dans la découverte de nouvelles œuvres qui nous plaisent. Nous vous faisons aujourd’hui part des nôtres, qu’elles soient musicales, littéraires, sur YouTube ou Instagram.

Musique

Découverte tout d’abord de Molie Kevski, un rappeur vendéen de 21 ans et lancé il y a huit mois, dont quatre de ses morceaux sont disponibles sur sa chaîne YouTube. On ne peut que vous conseiller le très prometteur freestyle Indomptable sur une production de Georgio.

 

 

 

 

 

 

 

Autre artiste découvert ce mois-ci, il s’agit de Helix Jr, qui a sorti son deuxième EP Waterboy. Des morceaux « feel good », de bonnes ondes et une bonne dose de plaisir à l’écoute de ses sons est garantie. Il s’agit d’un artiste au potentiel  conséquent que nous vous suggérons de suivre de très près ! Mention spéciale pour le single Countryside, ainsi qu’Un mec entier dont le clip est aussi simple que drôle et efficace ! 

 

 

 

 

Ce mois de novembre a également été l’occasion de redécouvrir The Lagoons, en particulier California, qui nous fait nous sentir bien au son enveloppant du saxophone, un morceau doux et particulièrement agréable à écouter pour se détendre.

 

 

 

 

 

 

 

 

La sortie du nouvel album de Muse cette semaine, Simulation Theory, a également retenu notre attention, hommage immédiat à toute la culture populaire des années 80, jusqu’au format inédit de l’album où tous les morceaux sont accompagnées d’un clip vidéo, à la manière dont Pink Floyd l’avaient fait en 1982 pour The Wall.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

YouTube

Pour les nostalgiques des histoires qui nous sont contées avant d’aller dormir, on ne saurait que trop vous recommander l’excellent travail de Paul, de La Chaîne de Paul. Dans une série qui compte déjà plus de quarante vidéos Paul vous raconte des histoires captivantes, qui sauront fasciner, même les grands.

 

 

 

 

 

La chaîne YouTube du collectif des Parasites, est également à parcourir sans retenue. Des courts-métrages de qualité par dizaines, engagés, drôles ou touchants chacun trouvera son bonheur dans leur travail. On ne saurait que trop vous conseillez le brillant Jeu de Société, allégorie particulièrement réussie d’une société bridée, corrompue et manipulatrice, à laquelle l’innocence de Nicolas, incarné avec brio par Bastien Ughetto, vient se heurter. Dans un autre registre, accordez-vous les quatorze minutes du visionnage de M.Carotte – Lucie et le Périscope, documentaire malsain et profondément dérangeant qui mérite d’être vu par chacun.

 

 

 

 

 

 

Exposition

Depuis septembre et jusqu’en janvier, se tient l’exposition Alphonse Mucha au musée du Luxembourg. Le style singulier de l’artiste, ses affiches élégantes d’un style Art Nouveau sont exposées et révèlent toute la splendeur de son oeuvre, celle d’un homme mystique et visionnaire, animé d’une véritable pensée politique, à l’époque de la renaissance tchèque. L’entrée est gratuite pour les moins de 16 ans, et à 9€ pour deux personnes de moins de 25 ans.

mucha

Photographie et Instagram

Ces dernières années, le développement fulgurant d’Instagram s’est accompagné de la professionnalisation de cette plateforme, avec de nombreux photographes, amateurs ou non, qui y partagent leurs prises de vues. Les amateurs de voyages se laisseront sans doute séduire comme nous l’avons été ce mois-ci par le travail de Jonathan Bertin. Lancé depuis 2013, il a eu l’occasion de collaborer avec plusieurs marques et artistes, notamment Petit Biscuit ou Møme. D’une splendeur à couper le souffle, ses photographies subliment avec talent des paysages urbains, des espaces naturels au charme particulier, ou encore des cieux.

 

 

 

Découverte également de la splendeur des photographies de Bertil Nilsson, qui sublime avec brio la splendeur du corps en mouvement.

 

Au delà de ces photographes professionnels, on retrouve également des amateurs comme le jeune Aerdnasan, qui partage en toute simplicité des paysages urbains et architecturaux, célestes ou marins, des moments de vie avec poésie.

 

 

View this post on Instagram

389. pls do it. look up.

A post shared by Andrea (@andreamiele_) on

Littérature

Enfin, redécouverte ce mois-ci du touchant Elle s’appelait Sarah par Tatiana de Rosnay, roman paru en 2008. Dans ce dernier, l’histoire de la jeune Sarah, fillette juive déportée en 1942 croise celle soixante ans plus tard de Julia Jarmond, journaliste franco-américaine chargée de couvrir la commémoration de la rafle du Vél d’Hiv. Un roman bouleversant qui évoque avec force et élégance les mémoires, l’histoire et la culpabilité, que nous vous conseillons de prendre le temps de lire. Pour les adeptes du 7ème Art, le roman a été adapté en un film éponyme.

Mot de la fin 

Pour plus de découvertes et de réflexion, l’équipe du MOOZ met régulièrement à l’honneur des artistes, séries, films, qui peuvent attirer votre attention. Rendez-vous sur la page d’accueil pour découvrir des make-up artists inspirants, nos critiques et revues comme celle de l‘album d’Orelsan ou notre rencontre avec Leïla Huissoud.

Article rédigé par Clémence Vitti

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :