M.I.A. DÉFIE L’INDUSTRIE

SI VOUS NE CONNAISSEZ PAS DÉJÀ, VOUS L’AVEZ DÉJÀ SÛREMENT CROISÉE AU DÉTOUR DE YOUTUBE OU TOUT SIMPLEMENT ÉCOUTÉ UNE DE SES CHANSONS SANS SAVOIR QU’ELLE EN ÉTAIT L’AUTEURE. RENDUE CÉLÈBRE PAR SA CHANSON « PAPER PLANES » ET SES POSITIONS CONTROVERSÉES, M.I.A. EST POURTANT UNE ARTISTE BIEN PLUS COMPLEXE ET IMPORTANT POUR LE MONDE MUSICAL ACTUEL QU’ON PEUT LE CROIRE.

Interdite de séjour aux États-Unis, 16 million de dollars à payer en amende à la NFL pour un doigt d’honneur pendant le Super Bowl, accusée d’être une terroriste… La liste est longue et peu flatteuse pour M.I.A. Pourtant, il serait trompeur et surtout dommage de s’arrêter à cette image superficielle d’une artiste engagée et qui offre depuis quelques années une révolution silencieuse de la musique.

Crédits : inconnu

ORIGINES

Actuellement âgé de quarante un an, M.I.A., de son vrai nom Mathangi « Maya » Arulpragasam est née à Londres mais a grandi au Sri Lanka, dans une famille tamoul influente. En pleine guerre civile entre deux groupes : les tamouls d’origine hindoue et les cinghalais boudhistes. Le père de M.I.A. se tourne vers la politique et devient un médiateur dans le conflit. Une situation très dangereuse pour sa famille, qui se réfugie en Inde, revient au Sri Lanka et finit par émigrer au Royaume-Uni, en qualité de réfugié.

Là-bas, M.I.A. grandit dans une cité et entretient des liens avec le gang criminel Brick Lane Massive et expérimente au quotidien le racisme. Elle étudie tout d’abord au Central Saint Martins College of Art and Design où elle ressort diplômée en film et vidéo. Elle n’apprécie pas forcément ses camarades qu’elle juge superficiels mais fréquente tout d’abord la chanteuse du groupe Elastica, mais surtout plus tard Peaches, qui va lui donner envie de faire de la musique.

ARULAR & SUPER BOWL

Son premier album, Arular, produit entre autres par Diplo, lui permet une renommée modeste. M.I.A. offre avec ce premier projet des sons mêlée de plusieurs influences et très politiques à l’image de Galang. Elle est réellement propulsée avec sa chanson Paper Planes, qui connaît un succès planétaire, en partie grâce à son utilisation dans le film Slumdog Millionnaire. Après un album en demi-teinte, /\/\ /\ Y /\ (Maya), elle figure sur le très moyen « Give me all your luvin' » de Madonna et à l’occasion de la performance live du Superbowl, fait scandale et faisant un doigt d’honneur en direct.

Vous trouviez ça drôle… mais ça lui a coûté 16 millions de dollars.

La controverse est lancée. Pourtant comme de nombreux commentaires l’ont déjà soulevé, la présence même de M.I.A. au Superbowl, grande-messe du capitalisme et du consumérisme, semblait saugrenue tant elle paraît aux antipodes de ces valeurs. Depuis ses débuts, ses textes engagés et son originalité la détachaient du reste de l’industrie. Son premier succès, Galang, évoquait à la fois la prostitution, The Clash, le slang londonien et d’autres…

GALANG

Souvent en verlan « lang-ga » ou changer pour le rythme « lang-ga-langa ».

1. Marijuana; de type spécial ou le cannabis en général, ou être sous l’influence du cannabis. either a specific strain or cannabis in general. Or being under the influence of said marijuana. 

2. Cool, décontracté. Une version jamaicaine du « cool » répandu afro-américain, à la signification plus nuancée.

Urban Dictionary

MATANGI, ENGAGEMENT & A.I.M.

La première écoute d’une chanson de M.I.A. n’est pas toujours une partie de plaisir, cela peut même s’avérer carrément déplaisant. Les plus endurcis – comme peut-être vous avec Galang plus haut -, ont pu même trouver cela désagréable. La voix n’est pas mélodieuse, le rythme agressif, les sonorités incisives, mêmes parfois dissonantes. Peut-être que là est l’objectif : obliger à écouter plusieurs fois, à comprendre, à essayer.

Pourtant, on y gagne beaucoup à essayer de comprendre sa musique et de s’en imprégner. Les influences sont multiples, les mélanges audacieux, les combinaisons originales et les paroles, au premier abord incompréhensibles, évoquent souvent la guerre, la société actuelle comme la crise migratoire ou l’implication des États-Unis dans quantité de conflits armés. La qualité de ses clips – produits souvent par ses soins -, montrent sa formation et sa qualité d’artiste totale, du clip au chant en passant par le texte.

Vicki Leekx bitches, better buy it on demand
I sleep on my tongue and I stand by it to


M.I.A. – Bring The Noize.

Note : Référence à la mixtape VickiLeecks leakée par l’article quelques temps avant la sortie de son album Matangi, par support à WikiLeaks et pour sortir librement certaines de ses chansons.

Comme dit lors de son interview pour Clique, son soutien aux lanceurs d’alerte et ses interventions – très médiatisée -, sur le conflit au Sri Lanka ont fait sa réputation, autant positivement que négativement. Son soutien au groupe terroriste Tigre Tamouls, un mouvement indépendantiste, a fait couler beaucoup d’encre. Beaucoup l’accusent de simplifier le conflit et d’envenimer la situation. Son utilisation récurrente des tigres comme symboles dans ses tigres fait donc grincer bien des dents. Pourtant, il paraît bien difficile de lui reprocher ses autres terrains de prédilection : détournement d’image des super-marques, plaidoirie en faveur de l’immigration et lutte contre le racisme.

Son dernier album AIM a tout pour plaire : textes engagés, mélodies impeccables, rythmes, mais aussi originalité. Pourtant M.I.A. ne plaît plus ou en tout cas ne fait plus autant de bruit qu’avant. Boycott ou bouderie des producteurs, fatigués de ses frasques ? Ou simplement stratégie ? Le bon sens oblige à se questionner sur l’honnêteté artistique de M.I.A., même si, à titre personnel, je la pense intègre. Surfer sur la vague éthique est à la mode, et pour cela le féminisme semble être la planche commode, et pourtant les interviews et textes de M.I.A. témoignent d’une vraie réflexion et sa relative indépendance comparée à des artistes de la même « taille » force le respect.

PARCOURS D’ÉCOUTE

Bad Girls ◊ https://www.youtube.com/watch?v=2uYs0gJD-LE

Borders ◊ https://www.youtube.com/watch?v=r-Nw7HbaeWY

Matahdatah Scroll ◊ https://www.youtube.com/watch?v=SJuFdkMOP20

Bring The Noize ◊ https://www.youtube.com/watch?v=RvUVxYndYuU

Plus de musique, plus de Mooz!

Crédit photo de couverture : TuxBoards

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :