UN NOUVEAU « DERNIER » MIYAZAKI ?

Hayao Miyazaki n’a pas fini de nous surprendre ! Le maître incontesté de l’animation nippone travaillerait en ce moment même sur deux nouveaux long-métrages, en collaboration avec son fils Goro Miyazaki.

Le réalisateur Hayao Miyazaki à la cérémonie des Oscars, par Rex Features

UNE ANNONCE SURPRENANTE

Si l’information n’est pas encore confirmée, on s’attend à ce qu’elle le soit sous peu. En effet, elle nous vient de Vincent Maraval, qui sait de quoi il parle : fondateur de la société de production Wild Bunch, il a collaboré avec Miyazaki et permis la diffusion de films du studio Ghibli en France.

Cette annonce ne serait pas si étonnante si le réalisateur n’était censé être à la retraite depuis plus de 6 ans. Hayao Miyazaki l’avait lui-même annoncé en 2013, devant une conférence de presse de plus de 600 journalistes : “Le vent se lève” (sorti en 2016) serait son dernier film.

Le Vent se lève, dernier film d’Hayao Miyazaki sorti en 2016

UNE COMMUNICATION REFLECHIE ?

A-t-il cependant jamais eu l’intention de s’arrêter ? En plus de ces deux films d’animations, Miyazaki serait en train de transformer son court-métrage Boro la Chenille, réalisé pour le musée Ghibli, en un long-métrage. On peut donc se demander si l’annonce de son arrêt en 2013 n’était qu’une technique de communication : susciter l’intérêt pour son “ultime” oeuvre, pour mieux créer la surprise lors de son retour… Hasard ou véritable calcul?

Quoi qu’il en soit, c’est avec impatience que nous attendons d’en savoir plus sur la sortie de ces deux nouveaux opus. Il pourrait s’agir d’un projet dont le réalisateur a parlé auparavant, “Comment vivez-vous?”, inspiré d’un roman de Genzaburo Yoshino. On peut sûrement s’attendre à y retrouver certains thèmes récurrents du maître, tels l’écologie ou le féminisme.

C’EST POUR QUAND ?

Malheureusement, la sortie n’est pas à prévoir avant 2020: il va falloir prendre son mal en patience ! En espérant que les nouveaux Miyazaki seront au niveau de ses précédents chefs-d’oeuvres ; les intemporels Totoro, Chihiro ou Princesse Mononoké, à consommer sans modération.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :