Après avoir surpris ses fans en sortant l’édition deluxe de la Fête est finie, son – remarquable – Épilogue, Orelsan est de retour avec un nouveau cadeau. Cette fois, il s’agit d’un clip, celui de « Discipline », acheminé par un concept aussi surprenant qu’innovant.

C’est depuis son clip « Basique », qui lançait les hostilités de La Fête est Finie, le rappeur Caennais a fait entrer son image dans une nouvelle dimension. Bien qu’on lui vantait déjà des clips comme « Ils Sont Cool » il y a quelques années, Orelsan s’est définitivement frayé sa place parmi les artistes français possédant les meilleurs visuels depuis la sortie de son dernier projet. Pour cause, celui-ci a su s’entourer des meilleurs et y a mis le budget nécessaire. Ainsi, le clip est devenu pour le lyriciste le moyen idéal d’exprimer sa musique différemment, comme c’était le cas avec « Défaite de Famille ». Toujours conceptuels, ses clips apportent à leurs titres un support non-négligeable, avec lequel Orelsan (et son équipe vidéo probablement) prend plaisir à jouer, en modelant des visuels innovants.

Après « Rêves Bizarres », la pression devait être grande

En effet, le clip de « Rêves Bizarres » en featuring avec Damso avait fait le buzz sur la toile lors de sa sortie. Et ce n’était pas sans raison puisque, outre l’alliance des deux rappeurs les plus en vogue du moment, le montage post-production détonnait par ses effets spéciaux aussi rocambolesques qu’impressionnants. Que ce soit par les images intrigantes et engagées, comme la « White Face » de Damso ou encore par la rapidité des enchaînements de plans, le clip avait traversé les océans, jusqu’à devenir en fin d’année, l’un des trois nommés des Victoires de la Musique dans la catégorie du Meilleur Clip. Un titre honorifique, permis grâce aux prouesses d’Ousmane Ly et Adrien Lagier de L’ordre collectif.

Cette fois encore, pour « Discipline », le rappeur a repris la même équipe, et c’est de nouveau un succès. Très plaisant, le clip se distingue par son format, optimisé pour les smartphones, et par sa grande originalité: coincé dans Instagram, le rappeur enchaîne les messages (faisant ainsi des big up à tous ses potes), les stories et les posts, tout ça en rapport avec les mots qu’il prononce. L’idée est simple: Orelsan partage des contenus délirants et ses amis se demandent si ce dernier ne ce serait pas fait pirater. À travers ce clip déroutant, le collectif de monteurs/tourneurs affirme une fois encore sa dextérité, et Orelsan témoigne de sa volonté à proposer quelque chose de plus que ses rimes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s