PAS DE MAÎTRE POUR LA CÉRÉMONIE DES OSCARS EN 2019

 Pour la 91e cérémonie des Oscars qui auront lieu le 24 Février prochain, il n’y aura pas de maître de cérémonie. L’acteur et humoriste pressenti pour le rôle, Kevin Hart (présent dans une remake d’Intouchables peu apprécié dans l’Hexagone), a été congédié à la suite d’exhumation de vieux tweets homophobes. La chasse aux sorcières continue ?

Oscar du meilleur film pour « Moonlight » en 2018 : une façon de faire entrer la diversité dans la cérémonie ? ©Chris Pizzello/Invision/AP

L’ère post-#MeToo ?

Après #MeToo, il semble de plus en plus compliqué de trouver des personnes faisant l’unanimité ou plutôt quelqu’un ne faisant pas face à des accusation de racisme, agression sexuelle, d’homophobie ou transphobie. Les réseaux sociaux appellent cela des « problematic/unproblematic faves ». Outre-Atlantique, où la liberté d’expression est pourtant championne, Asia Argento et Uma Thurman (parmi tant d’autres) ont pourtant signé le décret d’expulsion de ces derniers de la vie publique.

À LIRE AUSSI : LE STREET ART POUR SAUVER LA PLANÈTE : L’OEUVRE DE BORDALO II

Grand ménage pour le cinéma, mais pas que..

Selena Gomez & Woody Allen sur le film à venir de ce dernier. Plusieurs des acteurs (dont Timothée Chalamet) ont décidé de donner leur salaire à des associations en raison des accusations d’agressions sexuelles portant sur Allen. ©GC Images/Getty

Grand ménage pour le cinéma, mais pas que…

Les accusations en série sont autant salvatrices qu’effarantes : de Woody Allen (accusé depuis des décennies) à Cristiano Ronaldo, la liste est longue (très longue) et concerne tous les domaines de la vie publique. Il y a deux réflexions que l’ont peut se faire à ce propos : premièrement, est-ce que ces accusations sont véridiques ? N’y a-t-il pas une sorte de chasse au sorcières effrénée, au mépris de la justice ? Deuxièmement, si on part du postulat que toutes les accusations sont fondées, comment, pendant de si nombreuses années, des personnes si influentes ont pu occuper le devant de la scène ?

2019 semble donc bel et bien être l’année du grand ménage, surtout en ce qui concerne le cinéma. Les Oscars, en perte d’audience et régulièrement critiqués suivent donc la tendance de la réforme et du changement.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :