LES PETITS MOUCHOIRS : ON PREND LES MÊMES ET ON RECOMMENCE

Guillaume Canet a partagé le dimanche 3 mars dernier les premières images du deuxième volet de son film Les Petits Mouchoirs, sorti en 2010. Entre rires, larmes et amitié, Nous finirons ensemble, qui sera disponible en salle le 1er mai 2019, sera-t-il à la hauteur du premier ?

Une bande au complet ?

Après son travail en tant qu’acteur dans Le Grand Bain de Gilles Lellouche, film qui a fait un tabac, Guillaume Canet a repris son rôle derrière les caméras, neuf ans après la sortie du premier volet Les Petits Mouchoirs. Complice devant et derrière les caméras, la bande d’amis de la maison Strumia se reforme. De Marion Cotillard à François Cluzet, Gilles Lellouche ou encore Valérie Bonneton, la bande initiale est au complet. Le groupe d’amis s’agrandit en accueillant notamment José Garcia, nouveau dans le casting.

 
Teaser officiel « Nous finirons ensemble » – Pathé

Un film sous scellés

Les informations ne sont que peu nombreuses pour le moment… Le film s’ouvrira sur les 60 ans de Max alors que Marie, Eric, Antoine et les autres ne s’étaient pas revus depuis trois ans. Le destin tragique de Ludo a bouleversé ces grands amis qui ont pris chacun des chemins bien différents. Marie (Marion Cotillard) qui était enceinte dans le premier volet, nous présentera alors son fils dans Nous finirons ensemble mais, la question reste palpable : Qui est le père ? Ludo ? Franck ? Raphaël ? Ses nombreux amants ont semé le doute. Si on est poussé à penser que c’est Ludo, au vu de ses paroles lors de son enterrement, l’hésitation reste forte.

A lire aussi : Rilès nous emmène dans son trip

Entre vérité et amitié

Guillaume Canet s’est confié à propos de ce deuxième volet. S’il a longtemps hésité à faire une suite, l’évolution de ses relations au cours du temps l’a poussé vers la réalisation de Nous finirons ensemble. Il montre bien sûr que les amitiés changent selon les priorités. Pour lui, l’âge c’est aussi l’occasion de mettre sur le devant de la scène « de nouvelles vérités ». D’ailleurs, le producteur Alain Attal présente ce film comme « une réflexion de post-quarantenaires qui s’interrogent sur ce que devient l’amitié ».

« Beaucoup de comédie, d’émotions aussi, mais beaucoup de comédie »

Guillaume Canet
Tournage « Nous finirons ensemble » – AFP

Le réalisateur, qui s’est inspiré de ses histoires personnelles pour les deux volets, a déjà montré le film à quelques-uns de ses proches qui étaient ravis de retrouver la bande de copains et de voir ce qu’ils étaient devenus. Pour vous faire votre propre avis, il suffit maintenant d’attendre…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :